VIERGES FOLLES, VIERGES SAGES (Matthieu 25,1-13)

sdr
Les vierges folles c’est souvent les autres. Pourquoi pas moi ? Et si j’en faisais partie ? Moi, dans ce groupe, pas possible ? Les autres (vierges sages) à l’intérieur, qui sont-elles ? Comment ont-elles fait ? Et moi, qu’est-ce que j’ai fait pour mériter ce sort ? Mieux, qu’est-ce que je n’ai pas fait moi ? Qu’elles occasions ai-je ainsi ratées de faire le bien, d’être juste, d’être vrai, d’aimer et de pardonner ? Non ! Ce qui compte, en effet, c’est moins les fonctions que l’on occupe, ni les charges et responsabilités exercées, ni le statut social qu’on a, encore moins ce que l’on pense ou prétend être, que ce que l’on est vraiment. Notre Père voit ce que l’on fait dans le secret. Veillons donc chers amis, car nous ne savons ni le jour, ni l’heure. Excellente journée.

Rispondi

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo di WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione /  Modifica )

Google photo

Stai commentando usando il tuo account Google. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione /  Modifica )

Connessione a %s...